Pluie de sang

Des pluies de sang sont évoquées dès l'Antiquité, ainsi qu'au Moyen Âge, fréquemment reconnues comme présage ou punitions.



Catégories :

Précipitation - Phénomène paranormal - Parapsychologie

Des pluies de sang sont évoquées dès l'Antiquité, ainsi qu'au Moyen Âge, fréquemment reconnues comme présage ou punitions. Il semble s'agir d'un ou plusieurs phénomènes météorologiques dont les explications sont toujours débattues.

Histoire

On trouve témoignage de pluies de sang, accompagnées ou non de chutes d'animaux (poissons et des grenouilles, et plus rarement d'oiseaux) ou de grêles, cailloux ou autres objets.

Au Ier siècle, Pline l'Ancien rapporte des pluies de chair, de sang, et d'autres matières animales comme de la laine[1].

Au Moyen Âge, en 582, Grégoire de Tours rapporte :

«On eut, dans le mois de janvier, des pluies, des éclairs et de violents tonnerres ; on vit des fleurs sur les arbres. Il apparut dans le ciel une étoile à laquelle j'ai donné plus haut le nom de comète (livre IV). Le ciel, tout autour, était profondément obscur, en sorte que, positionnée comme dans un creux, elle reluisait au milieu des ténèbres, scintillait, et étalait sa chevelure : il en partait un rayon d'une grandeur merveilleuse, qui paraissait au loin comme la fumée d'un grand incendie ; on la vit à l'occident, à la première heure de la nuit. On vit aussi dans la ville de Soissons, le saint jour de Pâques, le ciel ardent, comme s'il eût été embrasé de deux incendies : il y en avait un plus grand, et l'autre moindre. Au bout de deux heures, ils se réunirent, et , après avoir constitué comme une grande flamme, ils disparurent. Dans le territoire de Paris, il tomba des nuages une pluie de sang véritable : énormément de gens la reçurent en leurs vêtements, et elle les souilla de telles taches qu'ils s'en dépouillèrent avec horreur. Le même prodige se manifesta en trois lieux du territoire de cette cité. Dans celui de Senlis, un homme, en se levant le matin, trouva l'intérieur de sa maison arrosé de sang.». Grégoire voit là un présage, puisque toujours selon lui ; «Il y eut cette année une grande mortalité parmi le peuple : diverses maladies particulièrement dangereuses, et accompagnées de pustules et d'ampoules, causèrent la mort d'une grande quantité de gens ; énormément cependant y échappèrent à force de soins. Nous apprîmes que cette année la peste s'était cruellement fait sentir dans la ville de Narbonne, en telle sorte qu'il n'y avait aucun répit pour celui qui en était saisi[2]».


Témoignages de l'époque moderne

En 1968, les journaux brésiliens évoquent une pluie de chair et de sang s'abattant sur une aire assez large (1 km²)

Explications archaïques

Les explications mythiques, prodiges ou punition divine, ou présage sont les explications souvent avancées dans les textes anciens.

Explications scientifiques

Une tornade peut capturer des animaux et les emmener au loin avant de les laisser tomber.

Plusieurs phénomènes pourraient exister, pour lesquels de nombreuses hypothèses ont été avancées, parmi lesquelles :

  • La couleur rouge serait le sang d'animaux déchiquetés lors de leur transport dans les airs.
  • Des pluies peuvent avoir été fortement chargées de sable fin, poussières, oxydes de fer leur donnant une couleur rouge.
  • Des algues rouges microscopiques pourraient s'être développées dans des nuages assez chargés en nutriments, dont nitrates (qu'on trouve effectivement quelquefois en quantité significative dans les pluies).
  • Des trombes marines passant au dessus de salines ou lacs salés riches en algues rouges pourraient provoquer des retombées de pluies rouges.

Explications contemporaines «alternatives»

Parmi les hypothèses scientifiquement complexes à confirmer du phénomène, on trouve des interprétations supranaturelles ou encore des interventions d'extraterrestres..


Références et notes
  1. Pline, Histoire Naturelle, Livre II
  2. Grégoire de Tours, Histoires, Livre VI

Liens externes

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_de_sang.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu